Accueil > itw > Si je vous dit….

Si je vous dit….

27 janvier 2012

…. Australie! Combien d’entre vous auront pensé à  ‘Kangourous’ 🙂

Et bien c’est la destination du moment car tout comme Alex W (alias bonnet blanc), Thomas K. va rejoindre l’Australie dont la capitale n’est pas Melbourne ou Sidney… (pour ceux qui ont fait les courses d’orientation l’été passé, c’est une question facile 😀 ), allez encore une chance, on essaie encore!! Et oui c’est Canberra! ouf

D’ailleurs, pour ceux aussi qui font des compétitions à travers la France ou ailleurs vous pouvez tester votre culture générale sur la localisation des villes de France, d’Europe ou du monde à travers ce jeu. Essayez, c’est assez fun! villes d’europe, ville de France

Bon, on va revenir à nos moutons!

Thomas K. c’est celui dont je vous avais vaguement parlé il y a un bout de temps maintenant et qui en six mois, avait réussi à progresser de une minute sur 10km! Qui d’ailleurs n’avait pas réaliser l’extraordinaire performance de passer de 45′ à 44′ mais plutôt de 38′ à moins de 37′ !! 🙂

Donc avant qu’il ne nous quitte, on va essayer de lui soutirer quelques infos persos sur lui, ses objectifs.

De plus, pour le moment il est classé provisoirement, avec son acolyte Manuel L. dit ‘Manu’, 3ème de la Bike & Run Alsace Cup sous le nom de guerre ‘We Spritz’.

C’est donc une double interview qui va nous permettre d’en savoir un peu plus sur ces deux champions!

Comment vous êtes vous connu?
Manu: On s’est connu au club. Je me souviens du premier entraînement avec Thomas. On a fait des séries dans la montée du petit sentier en forêt à Ober. J’essayais de rester dans sa foulée et à chaque nouvelle série je le voyais s’éloigner. Après la séance, on a un peu discuté et il a lancé : « oh en ce moment la course à pied n’est pas ma priorité, je passe plus de temps dans l’eau. » Moi j’avais du mal à tenir debout….Je ne sais pas si j’étais plus agacé ou impressionné…

Manu qui est nouveau dans ce club a fait de beau progrès, pourquoi être venu dans le tri et dans ce club en particulier, ne nous dit pas que c’est pour Thomas 😀
Manu:
Merci Sami ! Il faut dire qu’on progresse assez vite au début, ensuite ça se corse…Pour ma part, j’ai fait du hand depuis l’âge de 8ans. Quand nous avons eu notre fils « Martin » il a fallu s’organiser avec ma femme. Elle est médecin et passait beaucoup de temps à l’hôpital. Je n’ai pas pu suivre les entrainements à heure fixe tous les soirs, et les déplacements le week end. J’ai toujours était attiré par le Tri. Je trouve que c’est un sport « vrai », un sport dans lequel on ne triche pas, et surtout pas avec soi même ! Que ce soit dans l’eau, sur le vélo, ou à pied, on ne se raconte pas d’histoire, on donne juste le meilleur de soi en serrant les dents. Pour moi le tri c’est un peu comme la base de tous les autres sports. J’ai également trouvé l’ambiance dans le club vraiment cool et fun. On s’est bien éclaté l’été dernier non?! 

Qui a eu l’idée de faire ce duo bien improbable?
Manu: Je cherchais un coéquipier mais je n’aurais pas eu la prétention de proposer ce duo à Thomas. Je m’attendais à le voir avec quelqu’un de bien plus performant que moi. Alors quand il m’a proposé de faire équipe, j’ai été assez surpris. Ça m’a mis la pression, j’ai essayé de m’entrainer au mieux et de faire mon maximum pour ne pas être un boulet pour lui. C’est après le premier B&R que je me suis dit que ce duo fonctionnait finalement plutôt bien !

A quoi ou à qui peut on attribuer cette réussite commune? (C’est sûr il doit y avoir un truc dans la gourde!)
Manu: Dans ma gourde il y a toujours de la grenadine bio! C’est le seul sirop dans mon frigo (mon fils adore). Soyons honnête, ceux qui ont déjà couru avec Thomas ont la réponse à ta question. Bon au-delà de ça, on s’entend bien, et on est tous les deux assez « besogneux » je crois. On a préparé sérieusement chaque manche et travaillé correctement les transitions.

Plutôt Skippy le kangourou ou Flipper le dauphin?
Manu et Thomas: Sans hésiter, Skippy le kangourou. L’eau n’est pas notre élément de prédilection. On nage comme des enclumes !

Est-ce que Manu n’est pas trop un boulet en càp lors des bike&run?
Thomas:
Je ne permettrai jamais de dire que Manu est un boulet. En tous cas même si je suis un peu plus rapide que lui en course à pied, à vélo lui c’est une vraie fusée,  et avec les deux
jarrets qu’il a à la place des jambes, accrochez-vous pour le suivre…
Du coup le choix de me faire partir en premier coureur s’est fait naturellement, pendant que j’essaye de suivre les bolides, Manu prépare la mobilette!! (NDLR: je le savais, ils ont bien un moteur caché dans le vélo!!!)

Prochain défi?
Manu: Retarder le départ de Thomas en Australie pour finir la coupe de B&R !!
Non plus sérieusement, j’essaye de profiter de l’hiver pour apprendre à nager. Ensuite, je pense démarrer ma saison avec les duathlons de Still puis Rixheim.
Thomas: Comme l’a dit Manu je pars en Australie, donc pour ma part, mon prochain vrai défi va être d’apprendre à conduire à gauche, avec bien sûr le volant à droite…

A quoi penses-tu les quelques minutes précédents une course?
Thomas: A rien, enfin j’essaie!
Je ressens un petit trac avant chaque départ, lié certainement à l’inconnu qui nous attend, même si on est entraîné et préparé : la bataille et l’atmosphère angoissante de
l’eau, les questions du genre est ce que je vais y arriver, à quel point on va souffrir…
Et encore je n’ai pas la pression des turbos qui courent pour les premières places.
Du coup j’évite de me poser trop de questions. C’est une chose que j’ai appris grâce à mon métier: quand il faut jouer devant deux milles personnes, les questions existentielles sont plutôt les mal venues, alors j’essaye de faire le vide et de me recentrer sur moi.

Qu’est-ce qui vous motive à poursuivre l’effort? La gloire, les podiums hi hi, les femmes qui acclament vos noms sur les parcours?
Manu: Pour l’instant, c’est plutôt moi qui acclame les athlètes féminines sur les parcours… Non, c’est la beauté du sport, l’échange avec les potes, et le fait de partager des moments intenses pendant les épreuves. Le sport c’est un des seuls moments où l’on peut aller au bout de soi-même. Ce serait quand même incroyable de vivre sans savoir ce qu’on a vraiment dans le ventre non ?

La plus belle du club?
Manu: Sans aucune hésitation, ce sera toi Sami. Je reste toujours totalement sous le charme de ton élégance dans l’effort! (NDLR: sans commentaires 😐 )

Un mot à vos admiratrices ou à vos rivaux? Les personnes ou team à surveiller d’après vous?
Manu: Mes admiratrices ? où ça ?… La première personne que je dois surveiller c’est moi. Je ne me laisserai aucun répit. Lors du duathlon de Nancy, j’ai promis à Gauthier d’améliorer mon niveau pour être dans la « course » en 2012. Il y a également une équipe qui nous colle au train depuis le début et qui nous pousse à donner le meilleur. Tu vois de qui je parle? (NDLR 😀 )

Question un peu plus personnelle pourquoi l’Australie? Pour les Australiennes?
Manu: Je me le demande aussi…haha
Thomas: En fait j’ai décidé de partir m’entraîner tout le printemps en Australie afin de faire ma préparation pour les grosses épreuves Alsaciennes du genre La Wantzenau. Pour être au top lors de ces rendez vous j’ai besoin de m’habituer à la chaleur, à tirer du braquet sur le plat, enfin tu vois quoi…
Non, plus sérieusement je pars pour le boulot. Je fais un échange avec un contrebassiste de l’orchestre de Melbourne, il prend mon poste à l’orchestre philharmonique de Strasbourg et
je prends le sien à Melbourne.

Et sinon, l’Australie c’est pour combien de temps? Tu t’es déjà inscrit dans un club de surf? 😉
Thomas:
Je pars cinq mois jusqu’à mi juillet. Bien sûr j’ai déjà trouvé un club de triathlon, le MTC, (Melbourne Triathlon Club). Mais je vais aussi en profiter pour apprendre, ou en tous
cas essayer de tenir debout sur une planche de surf. Et puis en tant qu’ancien footeux, il me faudra aussi essayer le footy, leur football local. De toutes façons le sport est vraiment une religion en Australie, j’aurai toujours une occasion de faire une activité.


… To be continued   😀

Merci à ces deux athlètes fort sympathique et très marrants d’avoir bien voulu jouer le jeu et nous avoir permis de mieux les connaître.
PS: Si vous les croisez lors d’une épreuve ou un entraînement n’hésitez pas à aller vers eux, ils auront toujours une poche de sang bien fraîche ou une petite barre plein de ‘vitamines’ en rab!! hi hi

Publicités
Catégories :itw
%d blogueurs aiment cette page :