Accueil > Courses/Résultats > De belles performances à Calvi

De belles performances à Calvi

23 mai 2013

Ce n’est jamais agréable de terminer 4e mais les médailles en chocolat ramenées des Championnats de France de Triathlon L sont tout de même belles car nos protagonistes ont très bien couru :

Céline termine à 5′ du podium ELITE et 10′ d’une fille du calibre d’Alexandra Louison
Alain finit à 8′ de la 3e marche du podium occupée par l’alsacien Stéphane Cloteaux qui est plus que costaud !
Florent 5e S1 améliore également son chrono de l’an dernier.Michel franchit la ligne d’arrivée sous les 6h30 tandis qu’Audrey a été contrainte à l’abandon.

Récit de Céline :

Dimanche 19 mai,à CALVI, 8h, le départ est lancé. Élites, nous partons légèrement devant les groupes d’âges qui ont comme consigne d’attendre 5″ mais ceci ne sera pas respecté, le départ est donc chaotique! Petit a petit je me fais ma place. La sortie a l’australienne arrive, quand je sors je vois Delphine pelletier replonger pas loin devant, bon signe…Je finis par sortir en 42’16 avec Anais robin en 3eme et 4eme place à 25″ de la futur championne de France.
Nous nous élançons sur le parcours vélo qui s’annonce difficile avec le vent! Je constate d’emblée que Anais est plus forte, je tente néanmoins de rester en contact avec elle mais elle finira par me décrocher. A mi parcours vent pluie et grêle sont de la partie, nous faisons demi tour au dessus du 2eme col, je croise alexandra louison qui n’est pas loin. elle me passe à 15 km de l’arrivée je finis par poser le vélo avec Anais qui a crevé et réussi à réparer, nous sommes 4eme et 5eme.
Nous partons sur le parcours à pied au coude a coude et on nous annonce que Camille Donat est a 1′ devant. La 3eme place serait elle possible? Elle l’aurait été mais anais impose d’emblée un tempo plus soutenu que le mien. Je rejoins camille dans le 1er tour et finis la course en conservant ma 4ème place en 5h00 soit 19′ de moins que l’an dernier.
Merci à tous pour vos encouragements. Mon objectif était le top 5 et surtout de réduire mon écart de course avec les meilleures Françaises. C’est chose faite. bravo aussi a Alain Audrey Michel et florent.
Place à présent au nouveau format à OBERNAI le week-end prochain.

Céline Calvi 2013

 

Récit d’Alain

Météo de fin d’hiver à Calvi, un peu de soleil entre 2 nuages, quand ce n’est pas de la pluie, 20°C parfois et souvent plus frais… bref il ne fait pas super beau sur l’ile beauté.
Un vent de 50km/h est annoncé pendant le WE avec des rafales à 70, d’ailleurs les vélos ne seront déposés que le dimanche matin pour éviter des soucis de matériel avant la course.

5 athlètes de l’ASPTT Strasbourg ont fait le déplacement: Michel, Céline, Florent, Audrey et Alain.
Le départ est donné à 8h10. Les élites sont en ligne et partent juste 2 mètres devant les GA. L’eau est calme et fraiche avec 17,5°C. On est un peu serré dans les combis… c’est une 1ère pour beaucoup depuis septembre dernier. Au top, on fait des bonds dans l’eau sur 50m, jusqu’à trouver assez de fond pour nager, et c’est parti pour la bataille navale… bonzaiiii.
La 1ère bouée est loin, le soleil est encore bas et il n’est pas facile de se diriger. La 2ème est loin aussi et on se dirige enfin à nouveau vers le rivage. Sortie courte à l’australienne et c’est parti pour un 2ème tour plus court. On sort sur la jetée du port de plaisance pour rejoindre le parc à vélo. Il faut courir sur des gros pavés d’abord le long et jusqu’au bout du parc et puis demi-tour entre les rangées de vélos jusqu’à sa place. Le parc doit faire 200m de long. Tir groupé avec Florent, Alain et Céline qui sont ensemble à T1. Michel et Audrey ne sont pas loin derrière.
Et nous voilà casqués et juchés sur nos montures en composite pour prendre le maquis. D’abord 10km en montée douce le long de l’aéroport, puis la 1ère bosse pour monter à 448m. Au passage du col de Marsulino, le vent souffle et nous saute à la figure. Les 1ers virages sont difficiles à négocier avec de grosses rafales qui nous jetent de coté. La route est encore sèche mais au loin on voit que le ciel est sombre… on va droit dessus. D’abord une belle descente, puis une succession de bosses jusqu’au pont de Galeria qui marque le début de l’ascension de la 2è difficulté, le col de Palmarella. La pluie nous rattrape, puis c’est la grêle qui s’en mèle. Là on se dit que c’est quand même pas de chance de venir en Corse pour chercher de la chaleur et d’avoir ces conditions. A 2km du sommet, on croise les 1ers qui forment un groupe de 5 ou 6 et qui descendent déjà. On atteint enfin le col à 406m, trempé.
Puis demi-tour pour reprendre le même chemin en sens inverse pour croiser les copains de club. La descente sinueuse avec un revetement bien abimé, les gravillons ramenés sur la route par la pluie, n’engagent pas à la folie mais plutôt à la prudence, les mains sur les freins et les patins sur les jantes. De retour sur le pont de Galeria, on retrouve le bitume sec. Puis la montée de la 3è et dernière bosse, à nouveau le col de Marsulino. Cette dernière montée est la plus difficile, la pente est plus dure. Refermée cette porte de la montagne, on n’a plus qu’à tirer du gros braquet vent de dos pour un retour rapide à Calvi.
L’entrée dans la ville, comme l’était la sortie, est compliquée car la route est coupée en 2 par des ilots succesifs qui ne permettent pas le passage facile des voitures à coté des vélos; et certains sont toujours plus préssés et n’hésitent pas à forcer le passage. On n’oublie pas de mouliner un peu avant de mettre pied à terre. Passage de la voie ferrée, heureusement il n’y a pas de train pour nous, mais ça s’est vu pour d’autres. Pieds à terre on court à nouveau sur les gros pavés, le vélo est secoué de tous les cotés. C’est long, très long. Puis chaussette, chaussures et c’est parti pour 20 bornes. Alain est le 1er à s’élancer. Céline et Florent sont à nouveau ensemble à T2. Michel profite encore du circuit vélo et Audrey s’est installée dans le camion pour mieux admirer le paysage… dommage!
Audrey Alain Florent Calvi 2013
On emprunte la rue le long du port. Il fait beau, il y a du monde et de l’animation, c’est cool. Au bout du port, c’est la citadelle, mais c’est aussi LA pente qui tue. 200 ou 300 mètres de pente à gravir aux piolets, il faut résister à l’envie de marcher. Ensuite la pente est moins raide mais on continue de monter en faux-plat jusqu’au kilomètre 5 et le demi-tour. La montée se fait en plus avec un gros vent de face. La vue sur la mer et sa cote de granit est magnifique. A droite le phare de la pointe de la revellata et les belles eaux aux couleurs bleu clair. Le retour se fait plus facilement mais la foulée s’agrandissant, ça tape plus fort dans les cuisses. De retour sur le port et c’est reparti pour un 2è tour. Cette 2ème montée est encore plus difficile. Il fait chaud et les rares ravitos (1 à chaque extrémité du parcours) ne sont pas à rater. Demi-tour et descente, on donne tout pour finir le mieux possible et ne rien regretter. Sur le port, le chemin des coureurs croisent celui des badots, il faut faire attention. Enfin la ligne d’arrivée, on surveille les arrières et on lève les mains… ça y est c’est fait. On retrouve les copains au ravito pour revivre la course en dévorant la coppa et autre fromage. Vraiment un beau ravito final. C’était une belle course, avec un beau parcours.
 
Au niveau club, les résultats :
Clt Nom Prénom Dos Temps Pl. Cat.
             
35 SIEGEL Alain 292 04:39:35 4 V1
86 FEDER Céline 30 05:00:08 4 ELI
138 DEHON Florent 106 05:13:22 5 S1
368 HYDRIO Michel 385 06:29:47 59 V2
999999 SIEGEL Audrey 63 00:00:00 S4 F

Avec 2 quatrième place et des beaux chronos, on peut être déçu, mais le niveau était relevé et il n’y a pas de regret à avoir, sauf que des pros passent aussi en Masters… arghhhhh.

Publicités
Catégories :Courses/Résultats
  1. Philou
    24 mai 2013 à 09:40

    bravo à vous.

  1. No trackbacks yet.
Commentaires fermés
%d blogueurs aiment cette page :