Accueil > itw > Toute première fois.. toute toute 1ère fois…. :-)

Toute première fois.. toute toute 1ère fois…. :-)

18 juin 2014

L’histoire d’aujourd’hui va être raconté par le couple glamour de l’ASPTT.
Lui,  est jeune, un peu beau gosse sur les bords, fait du triathlon depuis 4ans maintenant et est toujours à fond!
Elle, est un peu moins jeune, plus réservée, et a débuté parmi nous cette saison!
C’est ainsi que chacun des deux va nous raconter leur première fois.
La première fois qu’ils se sont jeter dans le triple effort!
Cela tombe bien, car tous les deux ont commencé avec le fameux triathlon d’Obernai,  leurs souvenirs de cette première compétition est toujours aussi frais et vif dans leurs mémoires  🙂
J’ai eu donc un peu de chance de les choper entre deux entrainements.
Comme d’habitude on va les laisser se présenter, car on s’impatiente de les connaitre 🙂

 

Elle, 31 ans, infirmière, ( je sais déjà ce que vous pensez bande de coquins) et s’appelle EmelineEmeline girl

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lui, 24 ans, et entraineur de natation à Erstein!IMG_2043
On s’imagine déjà l’athlète au corps bronzé recouvert d’huile de jojoba et de paillette 🙂 mais en fait c’est Florent juste Flo pour les intimes. Mais c’est aussi celui qui a inspiré les mecs de l’équipe cycliste de la Garmin 🙂

 

 

 

GO:

Dites nous pourquoi vous avez choisi l’ASPTT?

En fait si je me suis inscrite à l’Asptt c’est tout simplement car les lieux d’entrainement sont assez proches de chez moi et surtout parce que l’ASPTT propose beaucoup de créneaux d’entrainement dans la semaine. Mon planning de travail change tous les jours entre les soirs, les matins parfois les deux dans une journée, cela me permet de « chopper » en moyenne 2 entrainements par semaine. Ce qui est encore trop peu pour évoluer significativement en triathlon mais ça me permet au moins de me défouler !

Et si j’ai choisi le triathlon c’est pour tout cela :

La variété des sports, je peux adapter le type de sport et mes entraînements en fonction de mon planning de travail.

La découverte de 3 nouvelles disciplines.

Avoir une bonne hygiène de vie, fini l’engrenage du « métro boulot dodo » !

Pouvoir travailler l’endurance et comprendre les techniques pour progresser.

Rencontrer des gens en dehors des petits vieux que je soigne !!!

Me défouler et me vider l’esprit.

Comment c’est passé ton intégration dans le club? Je pense qu’il y a dû avoir pas mal de bizutage, et pas mal de bières à payer aux mecs 🙂
Naaaaan ! Bizutage finalement très très soft !! Même peut-être un peu trop, LOL ! D’ailleurs une p’tite soirée d’intégration serait une super bonne idée pour les prochains nouveaux inscrits.

Et toi mon gros, c’est pour quoi?
L’ASPTT… au début c’était pour tous les créneaux…puis après… l’ambiance et tout ces fous furieux réuni dans un seul et unique endroit et leurs conseils de brute ( ex : Conseils de Manu « l’asptt il y a qu’une seule vitesse … celui qui est devant toi ») , bref j’ai accroché cette état d’esprit de guerrier, et c’est vraiment cooool 🙂

Et pourquoi le triathlon? Objectif particulier personel, sportif ou juste pour perdre de la masse?
Alors … je suis florent, Flo pour les intimes ^^ , célibataire à la recherche d’une fille avec de grosses cuisses pour me tirer à vélo sur le plat !!!! Mes journées se résume par : Manger, bouger , rigoler ^^… et sinon ce que j’aime c’est être sur mon vélo et gravir la plus grosse et la plus longue bosse :)…

L’objectif… c’était de me donner le maximum quoi qu’il arrive… 🙂 et après si je rencontre une jolie fille avec de grosse cuisse qui peut m’emmener sur le plat je prends aussi haha 🙂

Oui oui, plusieurs objectifs ! Le sport me manquait beaucoup depuis quelques temps.
Les objectifs : retrouver une forme physique, apprendre de nouvelles disciplines sportives, faire du sport en extérieur, et faire quelques petits triathlons pour rester motiver !

 

Ces deux là, on voir bien qu’ils en veulent à mort.
Ils ont donc choisi en connaissance de cause le triathlon S d’Obernai comme première mise à l’eau.
Mais que c’est il passé dans leurs têtes à ces deux-là? Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous y inscrire?

Et bien c’était le premier de la saison de la région en format S, auquel je pouvais participer et un moment ou un autre, faut bien se lancer ! et en plus je savais déjà que l’organisation et l’ambiance était sympa. Donc ce fût un test pour voir comment je gérais l’enchainement des 3 sports… hum hum….

En fait…le triathlon d’Obernai c’est le seul que je connaissais… comme j’habite à Obernai… puis j’ai vu l’organisation, et ça avait l’air super cool , et les trifonctions c’est quand même sexy mdr
Décidément, ils ont plus d’un point en commun, l’ASPTT fait bien les choses pour ces deux marmots 🙂

Quels ont été vos appréhensions au fil du temps et avant le jour J?

Avant le jour J, super contente de pouvoir y participer, j’avais hâte d’être au 1er juin.

Bon je savais que la course à pied serait difficile, surtout après avoir rouler. Et j’étais pas vraiment sûre de moi quant à nager en lac avec pleins de gens autour. Mais je me disais que j’arriverai quand même au bout de cette course donc pas de panique et beaucoup d’excitation.


J’avais peur des blessures, et de ne pas y arriver à terminer l’épreuve… J’étais à la limite d’abandonner sur le sprint ^^ mais j’ai serré les dents , et je me suis dit… Flo… tu t’es fait doublé par des vieux, par des enfants de 12 ans, par des unijambistes… maintenant faut que tu t’entraines ^^

Quelles sont vos impression sur ce triathlon, racontez nous un peu

Bon sérieusement, au vue des résultats sur le triathlon d’Obernai, je n’ai que des points faibles !!!! Disons que lors de mon inscription, je détestais la course à pied, je n’avançais pas en natation et j’aimais plutôt bien le vélo. Et maintenant j’aime assez les 3 disciplines car je prends cet apprentissage comme un défi. Mais je galère beaucoup encore dans les 3 disciplines et c’est carrément catastrophique lorsqu’il s’agit d’enchaîner le tout !

Le jour J : gros gros stress, peur d’avoir oublié des affaires à la maison, flippage de ouf au moment d’enfiler la combi et au coup de feu du départ ! bref rien à voir avec les jours précédents, évidemment je me suis dit « mais qu’est-ce que je fais ici » !

Pendant la course : grosse panique en natation au retour après le passage de la bouée, tout ce monde autour c’est un peu perturbant, respiration toute pourrie, j’ai fini par nager la tête hors de l’eau, donc c’était pas génial… contente de monter sur le vélo après ça !

A vélo, j’étais assez bien, même s’il va falloir penser à appuyer un peu plus la prochaine fois surtout quand ça monte, là je suis un vrai p’tit boulet 🙂

Mais le pire de tout a été de courir en descendant du vélo ! Alors j’ai pensé très fort aux conseils d’Olivier B. lors de la dernière séance de course à pied en côte. Mais impossible d’appliquer le moindre conseil !!!! J’avais beau me dire « allez Emeline, petits pas dans la montée, respire à fond et ça ira » et ben non ça ne marchait pas !!! Idem sur les parties à peu prêt plates et en descente « allez Emeline, c’est maintenant qu’il faut allonger la foulée »… ppffffff !!! ça non plus ça marchait pas ! En fin de compte j’ai beaucoup souffert en course à pied. Mais pas déçue car maintenant j’ai envie de faire mieux 🙂 Et aussi j’ai adoré avoir des encouragements, ça fait du bien au moral quand ça fait mal partout ! Au final, je suis très contente d’avoir fait cette course malgré les souffrances.

Oula… ça remonte il y a 3 ans^^ le triathlon d’Obernai… une galère ^^ 3 épreuves, 3 points faibles, 3 souffrances différentes ^^ Avec les conseils de brute comme Alain Siegel… « Tu verras , le triathlon , c est facile … tu part a fond, puis après tu maintient ta vitesse, puis tu finis a 200% ! »… et bien dans les faits, c est pas trop ca ^^ . D’abord le départ : tu te met devant…( Erreur numéro 1 !!! ), après 15 mouvements bras… tu tu rend compte que tu n’avais pas encore respiré… ^^. Puis on arrive dans le parc à vélo… et la … tu as beaux avoir fait l’ENA… tu sais plus comment tu t’appelles et qu’est ce que tu dois faire à ce moment là …^^. Une fois sur le vélo, tu te rends compte que tu es tout… sauf rapide ^^ Puis la course à pied… enfin plutôt de la marche à pied ^^ tous les conseils ( le fameux griffé d’Antoine ^^ ) ne te servirons à rien dans ces moments là ^^
Le même triathlon, et la même souffrance hi hi

Avec l’expérience de fou que tu as maintenant; dis moi un peu ce que tu as changé dans tes préparations compètes? Tu prends peut-être plus de mégamasse pour augmenter ton taux de prote 🙂
Comment tu te prépares à une épreuve maintenant?

Avec l’expérience , je m’écoute plus mon corps, je me fixe des objectifs en début d’année, je lis tri-mag ^^ quand je suis fatigué je me repose, si je fini dernier, c’est pas grâve… bref je me met pas la pression…

Pour les prochaines fois, je changerai un peu mes entraînements si c’est possible. Maintenant qu’il fait meilleur dehors j’aimerai bien nager plus souvent en lac. Et surtout il faudrait travailler un plus les enchaînements vélo / course à pied parce que ça c’est vraiment horrible à subir !
Elle n’a pas encore tout compris, normal elle ne lit pas tri-mag hi hi

Pour terminer et un peu plus décalé:

Un peu plus décalé….

Si vous étiez seuls sur une île qu’est ce que emporteriez avec vous? une trifonction, un livre, de la crème solaire?

Un livre 🙂 ya pas que le triathlon dans la vie, nan mais !!!

Trifonction – home trainer – tri-mag – casque – vélo – combi…. et une bière 😉

 

Si vous étiez une boisson, laquelle seriez-vous? Plutôt isotonique qui passe bien, un alcool fort, ou tout simplement du vin que l’on consommerai sans modération 🙂

ha ha !!! un bon verre de vin 🙂 isotonique et alcool fort ne correspondent pas à mon caractère. Et le vin se bonifie avec l’âge 😉

une bonne bière pression assez forte , celle la qu’on prend une fois par semaine devant la télé ^^

 

Pour lui: Si tu étais un super héros lequel serais-tu? Genre double identité,gros keek le jour et sauveur de ces dames la nuit, est-ce que tu mettrais le slip par dessus le collant comme superman
ahah.. Sauveur de ces dames avec le slip au dessus du pantalon

Pour elle: Si tu étais un super héros laquelle serais-tu? Toujours an mode double identité, femme d’action de jour et gainée de cuir la nuit, ou juste bo-bonne qui fait son triathlon le jour et qui rêve d’un chevalier blanc la nuit hi hi

Réponse officielle : juste bo-bonne qui fait son triathlon le jour et qui rêve d’un chevalier blanc la nuit

Réponse officieuse : genre double identité, femme d’action de jour et gainée de cuir la nuit, mais pcchhhuuuut, c’est un secret !

A part cela, et je vais les remercier, car ils ont bien voulu répondre aux questions et le tout avec beaucoup de fantaisie et de bonne humeur.

Nous essaierons de les suivre pour leurs prochaines aventures, la première s’envole pour l’Australie et le deuxième prépare un gros gros triathlon! Sur les traces d’Alain, il ne lâche rien le petit 🙂

Publicités
Catégories :itw
  1. Jo
    19 juin 2014 à 13:21

    Bravo Sami pour tes talents de journaliste 🙂 et merci pour les news 😉
    Beaucoup de bonheur à Emeline et Florent ; comme elle le dit si bien « il n y a pas que le triathlon dans la vie »
    Florent, pas sûre que sur une île déserte la combi soit nécessaire 😉

  1. No trackbacks yet.
Commentaires fermés
%d blogueurs aiment cette page :