Accueil > Courses/Résultats > Eric M, Champion d’Europe Master de Cross Duathlon et Vice-Champion d’Europe Master de Cross Triathlon!

Eric M, Champion d’Europe Master de Cross Duathlon et Vice-Champion d’Europe Master de Cross Triathlon!

10 août 2017

Big Up à notre président de section, Eric M, pour son doublé coup sur coup – la même semaine – lors des Championnats d’Europe de Cross Duathlon et de Cross Triathlon en Roumanie fin juillet 2017!

Merci également pour son récit complet ci-dessous:

J’étais en famille pour une visite de la Hongrie et la Roumanie où j’ai également profité de l’occasion pour participer aux Championnats d’Europe de Cross Triathlon et Cross Duathlon. Cross veut dire partie vélo en VTT et course à pied est un Trail.

Le duathlon avait lieu le jeudi 27 juillet (6,2 km de course à pied avec +220 m, puis 20 km de VTT sur parcours en forêt avec +500 m et enfin 3,1 km de course à pied avec +110 m).

Je fais une très bonne première course à pied et prends une belle avance sur mes concurrents directs. Je rentre dans le parc à vélo à la 3ème place avec les seniors. La partie VTT passe également bien où je limite l’écart dans les parties techniques. Le parcours est étroit et ne permet pas de dépasser facilement. À la fin du troisième tour sur 4, je suis encore 4ème au général, toutefois dans ce dernier tour la fatigue commence à se faire sentir et cela devient plus difficile pour maintenir l’allure. Je préfère assurer mon classement master en évitant la casse ou la chute. Je termine le VTT en 7ème position mais toujours en tête chez les masters. A la sortie du Parc à vélo, je constate que mon concurrent direct pour le titre master rentre lui seulement dans le parc, j’ai alors presque 2′ d’avance. Je sais que la dernière montée sera très difficile et je décide alors de gérer mon avance plutôt que d’essayer de rattraper des concurrents devant. Néanmoins, à force de contrôler et regarder en arrière je frôle la correctionnelle en m’accrochant à une racine dans une descente. La chute est inévitable et soudaine. Je me relève rapidement mais avec le souffle coupé. Je reprends au petit trot pour retrouver mon souffle juste au pied de la montée que je ferai finalement en marchant.
Personne n’est revenu, je profite de la longue ligne droite pour profiter de mon premier titre européen en master (toutes catégories) et 7ème de la course.

Le triathlon a lieu le samedi soit seulement 1 jour de repos, et finalement la chute du duathlon a laissé des traces aux épaules et j’ai les jambes qui aimeraient profiter des vacances. Néanmoins, cette course est maintenant que du bonus même si j’aimerais bien faire un second podium.
Au programme du triathlon, 1 km de natation, 24 km de VTT dont 4 km pour rejoindre le parcours VTT du duathlon et enfin 6,2km du terrible parcours à pied.
Ma stratégie est simple, ne surtout pas entamer les réserves avant la course à pied où il y aura probablement des concurrents à rattraper.

Mais avant le départ donné pour les masters à 9h20, soit 5′ après les seniors, j’ai du mal à m’imaginer finir la course. Les jambes et les épaules sont encore douloureuses.

La natation ne sera pas exceptionnelle, il me faut au moins 500m pour commencer à me sentir un peu mieux. Vu le format, c’est donc court pour faire son retard mais je finis en dépassant des concurrents partis un peu plus vite. Le départ du VTT est similaire, assez poussif même si dans la montée pour rejoindre le parcours, je rattrape des concurrents.
Que disent les jambes ? Pas de crampes ou grosse douleurs, au contraire au fur et à mesure des kilomètres, elles vont de mieux en mieux comme je l’espérais.
Ma tactique est maintenant de bien rouler sans trop forcer en m’appliquant sur mes trajectoires. A ma surprise sur la fin du 1er tour, je rattrape l’un des italiens qui pour moi était un favori. Je dois donc être pas mal et ma famille me le confirme : « Papa tu es deuxième de ta catégorie » me crient ma fille et mon fils. Incroyable, même si ma femme m’annonce que les concurrents ne sont pas très loin derrière.
Je continue à rouler de façon propre en me disant si je suis passé, je m’accrocherai pour essayer de jouer le podium à pied. Cette façon de rouler sera payant car mes trajectoires sont meilleures que sur le duathlon (je commence à connaitre le parcours), je n’ai pas besoin de faire de relances et surtout beaucoup moins de coups de freins. Cela m’a permis finalement de rouler presque plus vite que sur le duathlon.
Je conserve cette deuxième place jusqu’à la fin du VTT et là encore je démarre la course à pied avec une belle avance sur le 3ème, le premier est lui hors de portée. Je termine à ma surprise par une très très bonne course à pied où je me permets de faire les deux montées du parcours en courant.

Encore une fois, je profite de la dernière ligne droite avec un contrat rempli: deux médailles, or et argent

Ma famille a été d’un grand soutien pour ce joli moment.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Catégories :Courses/Résultats
%d blogueurs aiment cette page :